La TCC pour le traitement de l’insomnie, plus économique que les benzodiazépines pour la clientèle âgée.

Unmade BedDharmender Sign (2012) Economic evaluation of benzodiazepines versus cognitive behavioural therapy among older adults with chronic insomnia (Mémoire de maîtrise, Université de Montréal).

En tenant compte du risque accru de chutes, particulièrement chez les personnes âgées, la thérapie cognitivo-comportementale serait plus économique que les benzodiazépines pour le traitement de l’insomnie.

Voilà la conclusion à laquelle arrive M. D. Singh dans son mémoire de maîtrise en sciences pharmaceutiques de l’Université de Montréal.  Il indique que les effets de la thérapie cognitivo-comportementale et les benzodiazépines sont similaires en terme d’efficacité, toutefois les effets liés à la prise de somnifères comportent un risque de chute important.  D’un point de vue économique, lorsque l’on additionne les coûts reliés aux chutes suite à la prise de somnifères il appert qu’il serait beaucoup avantageux de souscrire plus souvent à la psychothérapie pour le traitement de l’insomnie que de prescrire des somnifères.

Pour accéder au mémoire de l’auteur, veuillez cliquer ici.

Cet article, publié dans Personnes âgées, Troubles du sommeil, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s