Former les parents à la thérapie cognitivo-comportementale, efficace pour les enfants anxieux.

Stressed Schoolboy with Head in HandsTreatment of child anxiety disorders via guided parent-delivered cognitive-behavioural therapy: randomised controlled trial / Thirlwall K, Cooper PJ, Karalus J, et al.  Br J Psychiatry. 2013 Aug 22.

Une étude intéressante, réalisée en Angleterre, vient d’être publiée sur le traitement de l’anxiété chez les enfants via la thérapie cognitivo-comportementale mais donnée par les parents eux-mêmes, à leurs enfants.

Les troubles psychologiques deviennent malheureusement de plus en plus fréquents chez les enfants, avec un taux de près de 20% pour des enfants souffrant de symptômes liés à l’anxiété et environ 5 à 10 % d’entre eux recevront un diagnostic de troubles de l’anxiété.  Ces enfants ont souvent moins d’amis, manquent de confiance en eux et réussissent souvent moins bien à l’école.  Ils sont aussi plus sujets à un risque d’exclusion sociale.

Dr. Kerstin Thirlwall a mené cette étude qui comprenait, 194 enfants ayant divers diagnostics incluant le trouble de l’anxiété généralisé, la phobie sociale, le trouble de l’anxiété lié à la séparation, le trouble de panique/agarophobie et la phobie spécifique.

Sur une période de 8 semaines, 64 familles ont reçu de la formation hebdomadaire sur les principes de la thérapie cognitivo-comportementale dans le but d’aider leurs enfants.   Les parents ont d’abord reçu un livret qui expliquait comment aider les enfants à surmonter leurs peurs et inquiétudes, puis ont été suivis par des cliniciens spécialisés soit, par des rencontres face-à-face ou par téléphone, pour les aider à appliquer les principes exprimés dans le livret.

Comparés au groupe de contrôle qui n’avait reçu aucun traitement, plus de la moitié des enfants ayant bénéficié de ce programme se sont, soit rétablit complètement ou ne présentaient plus de symptômes cliniques d’anxiété.

Les auteurs indiquent que cette avenue semble prometteuse, d’autant plus qu’elle est peu dispendieuse.

[Source :  EvidenceUpdate]

[Pour consulter l’article original, veuillez demander l’article no.  120  – disponible via le Centre d’apprentissage, uniquement pour les employés du CSSSSL.]

Cet article, publié dans Anxiété, Jeunesse, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s