Annonce du National Institute of Mental Health (NIMH) pour une nouvelle classification basée sur des données de recherche émergente.

Cahier neufTransforming Diagnosis / Thomas Insel. — National Institute of Mental Health , April 29, 2013.

Le directeur du NIMH, M. Thomas Insel, nous présente le projet Research Domain Criteria (RDoC) pour un nouveau système de classification des maladies mentales et il nous explique en quoi il sera différent du DSM actuel.

Le but du DSM-V tout comme ses éditions précédentes est de fournir un langage commun pour décrire des psychopathologies.  Quelquefois cité comme la « bible » dans ce domaine, il s’agit, au mieux d’un dictionnaire, créé pour identifié des catégories et les définir.

La force du DSM est de permettre aux cliniciens d’utiliser les termes de la même manière, mais sa faiblesse est dans son manque de validité.  Les diagnostics du DSM sont basés sur un consensus sur les symptômes cliniques et non pas sur des mesures de laboratoire.  Le NIMH a donc lancé un nouveau projet pour transformer le diagnostic en y intégrant la génétique, l’imagerie, la science cognitive et autre niveau d’information afin de créer un nouveau système de classification basé sur la biologie et les symptômes.  Après 18 mois de travaux, ils ont réalisé que cette nouvelle approche ne pouvait être contrainte dans le cadre actuel du DSM.  Ils désirent que le système de diagnostics soit basé sur les données sur la recherche et non pas sur des catégories basées sur les symptômes.

Le projet :  Research Domain Criteria (RDoC) est pour l’instant à l’état d’ébauche, il n’est pas encore un outil clinique.  Les travaux devraient prendre une dizaine d’années.  Les auteurs de ce projet sont conscient que vu la compétition actuelle pour les fonds de recherche, certains pourront voir ce projet comme un exercice académique comparativement à la pratique clinique, mais ils estiment que les patients et la famille de ceux-ci méritent mieux et que c’est un pas en avant vers une « médecine de précision », ce mouvement qui a transformé le diagnostic du cancer et son traitement.  [Trad. libre: jb]

Pour consulter le texte original, veuillez cliquer ici.

 

Cet article, publié dans Général, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s