Peut-on prévenir le TDAH?

La prévention du TDAH doit se faire dès la petite enfance… et même avant! / Marie Lambert-Chan. – UdeMNouvelles, 13 février 2012.

Est-ce que l’environnement de la future mère peut avoir un impact sur le développement ou non, du TDAH chez son enfant?  Comment et pourquoi les symptômes du TDAH se développent-ils chez certains enfants?  Voilà les questions auxquelles se sont attaqués plusieurs chercheurs en collaboration avec l’ELDEQ (Étude longitudinale du développement des enfants du Québec)

Grâce à l’ELDEQ, les auteurs ont eu accès à un échantillon de plus de 2000 enfants québécois, âgés de 17 mois à 8 ans, pour leur étude.  Ils ont découvert entre autres, que les symptômes d’hyperactivité sont plus présents chez les plus jeunes et tend à décroitre avec l’âge, alors que l’inattention, elle, va en augmentant.

Ils ont découvert qu’au-delà de la génétique, l’environnement périnatal peut aussi être en cause pour le développement de symptômes du TDAH.  En effet, « le jeune âge de la mère (moins de 21 ans), le tabagisme de la mère pendant la grossesse, la prématurité, un faible poids à la naissance, la dépression de la mère, les problèmes de comportement du père et une famille éclatée » peuvent tous être des facteurs de risque pour le développement de symptômes du TDAH chez l’enfant à venir.

M. Richard E. Tremblay, un des coauteurs de cette étude, indique d’ailleurs l’importance d’intervenir rapidement auprès des parents et des enfants à risque.  D’après lui, les enfants atteints du TDAH sont pris en charge beaucoup trop tard, habituellement à l’école, souvent au milieu ou à la fin de leur cycle scolaire, alors que ces enfants sont souvent déjà en situation d’échec scolaire.  Il suggère un dépistage dès la pré-maternelle et la maternelle.  Il propose aussi des mesures d’assistance pour les futures mères et leur conjoint qui présentent des facteurs de risque.

Pour en savoir plus, veuillez consulter l’article en ligne ici.

[Source:  UdeM Nouvelles]

Je vous invite aussi à consulter l’article original [no.  66 – disponible via le Centre d’apprentissage, uniquement pour les employés du CSSSSL]

Early risk factors for hyperactivity-impulsivity and inattention trajectories from age 17 months to 8 years / Galéra C, Côté SM, Bouvard MP, Pingault JB, Melchior M, Michel G, Boivin M, Tremblay RE. — Arch Gen Psychiatry. 2011 Dec;68(12):1267-75.

Cet article, publié dans Jeunesse, TDAH, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s