Qu’elle est la durée normale d’un deuil? The Lancet s’interroge sur une nouvelle classification du DSM-5 à ce sujet. [Article en anglais]

Living with grief. — Lancet, 18 Feb 2012;379:589.

Un éditorial intéressant sur le deuil a été publié dans le numéro de Lancet, édition du 18 février 2012.  

L’équipe éditoriale du Lancet s’interroge sur la nouvelle place faite au deuil dans le nouveau DSM-5 qui sera publié bientôt.  En effet, les éditions précédentes du DSM ont mis en évidence le besoin de considérer, et habituellement exclure, le deuil, avant de poser un diagnostic de désordre dépressif majeur.  Toutefois dans la nouvelle version, cette distinction n’existe plus.  Si vous ressentez des sentiments de profonde tristesse, de manque, d’insomnie, de pleurs, d’incapacité à se concentrer, de fatigue et avec une perte de l’appétit, plus de 2 semaines après la mort d’un être cher, et bien vous pourriez être diagnostiqué pour une dépression plutôt que comme une personne qui vit une réaction normale faisant partie du deuil.Les auteurs mentionnent que souvent un minimum de 6 mois et souvent jusqu’à un an peut être nécessaire à une personne ayant perdu un être cher,  avant que le deuil ne devienne moins douloureux.   Pouvoir penser et parler sans pleurer de l’être cher disparu pendant un certain temps est normal et devrait pouvoir se vivre sans médication.  Les auteurs mentionnent que trop souvent le deuil est traité par des antidépresseurs, ce qu’ils considèrent comme non seulement dangereusement simpliste, mais aussi incorrect.  Pour plusieurs personnes vivre son deuil est une réponse nécessaire vers un éventuel état de normalité et de bien-être et dont la durée varie d’une personne à l’autre. 

Le deuil n’est pas une maladie, mais fait plutôt partie de ce qu’est d’être un être humain et est une réponse normale à la mort d’un être cher.  Mettre un temps précis sur la durée idéale d’un deuil est inapproprié.  Occasionnellement, un trouble plus important ou une dépression peut se développer, ce qui nécessitera alors un traitement, mais la majorité des personnes qui auront à vivre la mort d’une personne aimée, n’auront pas besoin d’un traitement médicalisé, mais plutôt de temps, de compassion et d’empathie. [trad. libre:jb]

[Article no.  52 – disponible via le Centre d’apprentissage, uniquement pour les employés du CSSSSL]

Mise-à-jour:  Depuis la parution de cet article, une décision a été prise par l’American Psychiatric Association et ce diagnostic a été retiré.  Pour en savoir plus veuillez cliquer ici.

Cet article, publié dans Dépression, Deuil, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Qu’elle est la durée normale d’un deuil? The Lancet s’interroge sur une nouvelle classification du DSM-5 à ce sujet. [Article en anglais]

  1. Ping : Un psychiatre américain dénonce les nouveaux diagnostics proposés pour le DSM-5 | laveilleepsy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s