Diagnostic précoce de l’autisme dès 6 mois : étude des réponses cérébrales lors du contact visuel [Article en anglais]

Infant Neural Sensitivity to Dynamic Eye Gaze Is Associated with Later Emerging Autism / Mayada Elsabbagh, et al. — Current Biology, 26 January 2012, doi:10.1016/j.cub.2011.12.056

Dès leur première année de vie, les bébés qui développent l’autisme montrent déjà des réponses cérébrales différentes au contact visuel. Cette étude, publiée dans l’édition en ligne du 26 Janvier de la revue Current Biology, qui a évalué ces réponses cérébrales chez des nourrissons âgés de 6 à 10 mois, non seulement, marque une étape importante vers un diagnostic plus précoce, mais suggère aussi que ces mesures des réponses cérébrales pourraient contribuer à prédire le développement des troubles du spectre autistique, plus tard dans la vie.

 «Nos résultats démontrent pour la première fois que certaines évaluations directes des fonctions du cerveau durant la première année sont associées à un diagnostic de l’autisme, plus tard dans la vie, et bien avant l’apparition des symptômes comportementaux», explique Mark Johnson, de l’Université de Londres. Les comportements caractéristiques de l’autisme apparaissent dès les premières années de vie, et pourtant les diagnostics sont posés, en général, seulement après l’âge de deux ans. C’est pourquoi la grande majorité des recherches sur l’autisme a doivent se concentrer sur le diagnostic précoce, au début de la petite enfance. Mais il existe encore peu de données sur les tout premiers symptômes et signes d’alerte, précise l’auteur.

Son équipe a examiné des nouveau-nés âgés de 6 à 10 mois à risque plus élevé d’autisme, en raison de la présence d’un frère ou d’une sœur présentant déjà ce trouble. Les chercheurs ont utilisé des capteurs passifs placés sur le cuir chevelu de l’enfant pour enregistrer son activité cérébrale alors que les enfants observaient des visages qui les regardaient directement ou bien, regardaient loin d’eux.

Des études ont déjà identifié les réponses du cerveau en réponse à un contact visuel avec une autre personne. Cette réponse est un fondement essentiel des interactions sociales, et il est également connu que les enfants plus âgés, atteints d’autisme, présentent des réponses inhabituelles au contact visuel. Cette étude identifie une réponse cérébrale très spécifique des nourrissons qui vont continuer à développer l’autisme. «Alors qu’à cet âge, aucun des marqueurs comportementaux de l’autisme n’est encore manifeste, les mesures de la fonction cérébrale s’avèrent un indicateur plus sensible du risque d’autisme ».

«Les caractéristiques du regard pour réguler les interactions sociales sont déjà un facteur bien connu et documenté chez de nombreux enfants autistes dès l’âge de 2 ans et font partie des premiers signes qui alerteront parents et professionnels de santé», ajoute Tony Charman, de l’Institute of Education (Londres), directeur de l’étude. « Mais d’autres études devront déterminer si les mesures des fonctions cérébrales, comme celle utilisée dans notre étude pourraient un jour permettre de détecter les enfants à un âge encore plus précoce ». 

 [Source et trad. de: Santé log]

Cet article, publié dans Autisme, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s