Les personnes âgées souffrant d’un trouble bipolaire ne sont pas plus à risque de développer un déclin cognitif [Article en anglais]

Longitudinal analysis of cognitive performances and structural brain changes in late-life bipolar disorder/ Delaloye C, et la. — Int J Geriatr Psychiatry. 2011 Dec;26(12):1309-18

Des résultats d’une étude Suisse sur les personnes âgées souffrant de trouble bipolaire suggèrent qu’elles ne sont pas plus à risque de développer un déclin cognitif de leur condition comparativement à des personnes n’en souffrant pas.

L’équipe a étudié 22 patients souffrant d’un trouble bipolaire âgé d’une moyenne de 68 ans et de 22 ans.  Le sexe et le niveau d’éducation étaient comparables chez le groupe de contrôle ceux-ci ne souffrant pas toutefois d’un désordre psychiatrique.

Tous les participants ont été évalués selon les critères suivant : la mémoire active, la mémoire épisodique, la vitesse de traitement de l’information et leurs fonctions exécutives et ce, au début de l’étude puis 2 ans plus tard.  Ils ont aussi passé un test de résonnance magnétique (IRM) au début et à la fin de la période d’étude, afin de vérifier s’il y avait eu des changements au niveau du volume de la matière blanche et grise du cerveau.

Les chercheurs ont remarqué que les personnes avec un trouble bipolaire obtiennent un résultat moins bon que les personnes du groupe de contrôle en rapport à la vitesse de traitement de l’information et aussi pour la mémoire épisodique.  Toutefois, ils n’ont trouvé aucune différences significatives entre les 2 groupes concernant des changements au niveau cognitif.  Aussi, aucune différence n’a été notée en rapport au volume de matière blanche et grise entre les 2 groupes.

Les auteurs concluent :   Les résultats soutiennent la notion que le trouble bipolaire n’a pas d’impact négatif significatif sur la cognition et le vieillissement du cerveau.  De ce point de vue, les résultats présents représentent un message d’espoir aux patients qui souffrent de trouble bipolaire.  [Trad. libre :jb]

[Source : MedWire News]

[Article no.  41 – disponible via le Centre d’apprentissage, uniquement pour les employés du CSSSSL]

Cet article, publié dans Personnes âgées, Trouble bipolaire, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s