Nouvelle étude faisant état des effets secondaires néfastes des antidépresseurs chez les personnes âgées souffrant de dépression [Article en anglais]

A study of the safety and harms of antidepressant drugs for older people: a cohort study using a large primary care database / Coupland CA, Dhiman P, Barton G, et al.  –Health Technol Assess, 2011 Aug;15(28):1-202.

Le but de cette étude était d’établir la sécurité et les facteurs de risques associés aux traitements par antidépresseurs chez les personnes âgées.  Les objectifs étaient de (1) de déterminer les risques relatifs et absolus des effets secondaires attribués au traitement de la dépression chez les personnes âgées en comparant les différentes classes d’antidépresseurs [Antidépresseurs tricyclique (ATC ; TCAs en anglais), les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS ; SSRI en anglais), les inhibiteurs de monoamine oxydase (inhibiteurs MAO ou IMAO ; MAOI en anglais) et autre médication souvent prescrite mais n’étant pas un antidépresseur, (2) de comparer directement les effets secondaires pour les SSRI avec les TCA, (3) de déterminer les associations entre la dose et la durée du traitement des antidépresseurs (4) de décrire les modèles d’utilisation des antidépresseurs chez les personnes âgées souffrant de dépression et (5) d’estimer les coûts des antidépresseurs dans un contexte de première ligne.

Au total, 60,746 patients ont été inclus dans cette cohorte pour fin d’étude.  De ces patients, 89% ont reçu au moins une prescription pour un antidépresseur lors d’un contrôle de routine.  L’association d’effets secondaires néfastes ont été significativement différents selon les classes d’antidépresseurs utilisées.  Par exemple, les SSRI et les médicaments du groupe des autres antidépresseurs n’ont pas été associés à un risque réduit en termes d’effets secondaires comparé aux TCA, ils pourraient même être associés à un risque élevé d’effets secondaires néfastes.  Ceci implique une évaluation minutieuse des bénéfices et inconvénients lorsque des antidépresseurs sont prescrit à des personnes âgées.  Ceci devrait aussi inclure une considération particulière sur l’utilisation des TCA et la personnalisation de la médication pour chacun des patients. 

Aussi, les médicaments suivant ont été associé à des niveaux plus élevés que tous les autres antidépresseurs, en termes d’effets secondaires néfastes au niveau de la mortalité et tentative de suicide/automutilation :  Mirtazapine, Venlafaxine et Trazodone.  

L’utilisation d’une combinaison d’antidépresseurs est associée à un risque élevé de plusieurs effets secondaires néfastes.  Cette décision de combiner des antidépresseurs peut refléter une sévérité importante de la dépression de ces patients et un faible taux de satisfaction à une mono-thérapie, toutefois il est important de considérer l’augmentation de la dose d’un seul antidépresseur plutôt que la combinaison de plusieurs comme alternative pour diminuer les risques d’effets secondaires néfastes associés à ces combinaisons.

Notons aussi que les effets secondaires apparaissent dans les premiers 28 jours après le début du traitement, ce qui implique un monitorage serré de ces patients en début de traitement. [trad. libre: jb]

[Source :  EvidenceUpdates]

Article en ligne : http://www.hta.ac.uk/execsumm/summ1528.htm

Cet article a été publié dans Dépression, Personnes âgées. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s