Quelles sont les causes d’agression et de violence dans les unités psychiatriques d’hôpitaux? Une nouvelle revue systématique [Article en anglais]

Aggression in psychiatry wards: a systematic review / Cornaggia CM, Beghi M, Pavone F, Barale F. — Psychiatry Res. 2011 Aug 30;189(1):10-20.

Malgré ce que l’on peut lire dans les journaux, la grande majorité des personnes souffrant d’un problème mental ne sont pas violentes.  Toutefois, lorsque la violence arrive dans un hôpital, il est important que les professionnels de la santé soient capables de maitriser la situation.

Cette nouvelle revue systématique a été dirigé par une équipe de chercheurs italien qui ont effectué des recherches dans une sélection de bases de données sur l’agression et la violence dans les unités psychiatriques d’hôpitaux. 

À partir de 66 études, les auteurs ont dressé une liste des variables les plus fréquemment associées à la violence et l’agressivité, les voici :

  • L’existence d’épisodes antérieurs
  • La présence d’impulsivité/d’hostilité
  • Une longue période d’hospitalisation
  • Une admission à l’hôpital involontaire
  • Agression et victime du même sexe

Une évidence plus faible des charactéristiques suivantes, qui sont souvent associés à la violence et l’agressivité, a été noté :

  • Consommation d’alcool et de drogue
  • Un diagnostic de psychose
  • Un jeune âge et un risque de suicide

Pour les patients atteints de psychose 12 études ont été plus particulièrement évaluées et les facteurs suivants ont été notés comme étant le plus souvent associé à l’agressivité et la violence :

  • Consommation d’alcool et de drogue
  • De l’hostilité
  • Des pensées paranoïde et une psychose sévère

Les chercheurs concluent :

Une bonne harmonie entre le personnel (un bon climat de travail) semble être la façon la plus efficace de prévenir les agressions plutôt que d’autres stratégies souvent utilisées dans les unités de psychiatrie, comme par exemple la présence d’infirmier masculin.

 [trad. libre:jb] 

Les auteurs du blogue The Mental Elf, suggère aussi la lecture de deux documents en particulier qui traitent de ce sujet :   

Davison, SE. The management of violence in general psychiatry (PDF). Advances in Psychiatric Treatment. 2005, 11:362-370. 

Violence: The short-term management of disturbed/violent behaviour in in-patient psychiatric settings and emergency departments (PDF). NICE, Feb 2005. 

[Source: The Mental Elf]

[Article no.  21 – disponible via le Centre d’apprentissage, uniquement pour les employés du CSSSSL]

Cet article a été publié dans Troubles psychotiques, Violence. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s