Jouer à l’extérieur dans un environnement naturel, peut faire une différence chez les enfants avec TDAH [Article en anglais]

Could Exposure to Everyday Green Spaces Help Treat ADHD? Evidence from Children’s Play Settings

Andrea Faber Taylor,FrancesE. (Ming) Kuo  Applied Psychology: Health and Well-Being.  [Epub :  4 AUG 2011]

Une nouvelle étude suggère que l’augmentation des activités extérieures chez les enfants atteint du TDAH permettrait de réduire la sévérité de leurs symptômes.

Les chercheurs ont étudié plus de 400 enfants diagnostiqués avec le TDAH.  Ils ont découvert que ceux qui jouaient dehors régulièrement et qui pouvaient le faire dans un environnement où la nature était présente (terrains gazonnés et présence de plusieurs arbres) voyaient leurs symtômes de TDAH réduit, comparativement à ceux qui ne jouaient qu’à l’intérieur ou dans un environnement extérieur sans espaces verts.

Les chercheurs ont remarqués que ces résultats restaient valables même en y associant d’autres facteurs, comme le statut socioéconomique des familles.  [trad. libre:jb]

[Article no.  6 – disponible via le Centre d’apprentissage, uniquement pour les employés du CSSSSL]

Cet article a été publié dans Jeunesse, TDAH. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s