L’inattention est le meilleur élément prédictif de l’échec scolaire

Le déficit d’attention, chez les enfants d’âge scolaire, est souvent associé à l’hyperactivité et parfois même considéré comme une conséquence de celle-ci. Les travaux en psychologie comportementale ont donc abondamment utilisé les mesures d’hyperactivité pour déterminer les probabilités de réussite ou d’échec scolaire, une hyperactivité élevée étant de mauvais augure pour la réussite des études.

Par Daniel Baril, UdeMNouvelles.

Cliquez sur le lien pour ouvrir le document :

http://www.ledevoir.com/societe/sante/330359/l-hyperactivite-fait-de-l-ombre-aux-troubles-de-l-attention

[Source :  Nouvelles brèves Infiressources]

Cet article a été publié dans Jeunesse, TDAH. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s